Salle de jeux


De nombreux parents se sentent mal à l'aise à l'idée de ne pas pouvoir permettre à leurs enfants d'avoir chacun une chambre d'enfant. D'autres parents prennent la décision délibérée de permettre aux frères et sœurs de partager une chambre. Les enfants apprennent à être prévenants et à faire des compromis comme une évidence. Il peut également être très amusant de partager une chambre avec un frère ou une sœur et de vivre des aventures ensemble. Voici quelques éléments à surveiller pour favoriser une coexistence pacifique.


Quand une chambre d'enfant pour deux personnes a-t-elle un sens ?

Si les enfants partagent une chambre, cela présente de nombreux avantages, qui ont également un effet positif sur leur développement. Dès le début, les enfants apprennent à être prévenants et à faire des compromis. Dans les premières années de la vie, la communication avec les pairs est très importante. Si les enfants ont le même âge ou presque, ils aiment s'occuper ensemble et partager leurs jouets.


C'est là qu'une crèche partagée est une excellente chose ! Peut-être vous souvenez-vous de ces moments précieux avant le sommeil où vous partagiez des secrets, discutiez de vos soucis ou faisiez des blagues avec votre sœur ou votre frère ? Ces expériences se soudent ensemble - pour toute une vie.


1. Externaliser les fonctions de la chambre des frères et sœurs.

La chambre est-elle très petite ? Dans ce cas, il peut être intéressant d'externaliser certaines zones. Peut-être que votre partenaire ou vous-même avez un bureau où vous pouvez également installer le bureau de l'enfant ? Ou bien les placards peuvent être rangés dans le grand couloir ? Cela crée plus d'espace dans la chambre des enfants et vos enfants peuvent mieux s'étendre et s'ébattre.


2. Utilisez la structure de la pièce pour la diviser

Même si les enfants partagent une chambre : chacun aime avoir son propre espace. Une division claire est donc un avantage. C'est particulièrement bien si vous pouvez utiliser l'architecture de la pièce pour cela. Des niches ou une ligne imaginaire entre la porte et la fenêtre offrent parfois déjà des possibilités de diviser une pièce. Une simple pièce carrée ou rectangulaire peut généralement être divisée sans problème.

Important : l'idéal est que les deux zones de la chambre des frères et sœurs soient bien ventilées et inondées de lumière du jour.


3. Expliquez les différences lors du partage des chambres

Les enfants deviennent rapidement jaloux. Par conséquent, si la chambre est divisée en zones inégales ou non égales, il est particulièrement important que vous expliquiez à vos enfants pourquoi. La petite sœur comprendra certainement qu'un écolier a besoin de plus d'espace à cause du bureau. Et le fait qu'un lit en mezzanine laisse plus de place pour jouer qu'un lit bas est certainement compréhensible, même pour les plus jeunes enfants. Il est ainsi plus facile d'accepter les différences dans le partage des chambres.


4. Diviser les pièces par séparation optique

Une séparation visuelle est très importante, du moins lorsqu'il s'agit de retraites. Dans les grandes pièces, des meubles tels que des armoires ou des étagères peuvent servir de séparateurs de pièces. Toutefois, il est alors très important qu'ils soient solidement fixés au mur. Dans les petites chambres d'enfants, un écran ou un rideau est souvent la meilleure option pour diviser la pièce. Ils ne prennent pas autant de place et peuvent être déplacés sur le côté si nécessaire. Cela crée plus d'espace pour jouer ensemble.


5. L'harmonie malgré les particularités

Surtout dans les petites pièces, il est plus calme de présenter les grandes surfaces comme une unité. Néanmoins, il est important que les frères et sœurs puissent vivre leur individualité même s'ils partagent une même pièce. Pour cela, vous pouvez par exemple prévoir des meubles uniformes avec des accessoires de couleurs différentes ou une même couleur de mur avec des tatouages muraux différents. De cette façon, on peut créer un monde sous-marin passionnant d'un côté et une forêt de conte de fées de l'autre, et chacun peut s'identifier à sa partie de la pièce.


6. Prévenir les conflits

Bien sûr, les frères et sœurs ayant une plus grande différence d'âge peuvent aussi partager une chambre. Les disputes tournent alors souvent autour de "Il l'a pris sans me demander" et "C'est à moi et elle l'a cassé". C'est alors qu'il peut être utile de garder les jouets personnels dans des endroits séparés. Si l'aîné s'inquiète trop pour son jouet, il peut le mettre sur l'étagère du haut, par exemple. De cette façon, le petit frère ou la petite sœur ne peut pas accéder aux "objets précieux" et la paix est maintenue dans la chambre des enfants.


7. La visite des amis

Bien sûr, les enfants ont parfois envie d'inviter leurs amis pour leur montrer leurs jouets et vivre des aventures avec eux lorsqu'ils partagent une chambre. Ces situations causent le moins de problèmes si elles sont convenues à l'avance. Il est également important de trouver un compromis sur lequel les deux frères et sœurs sont d'accord et dont ils pourront tous deux bénéficier à un moment donné. Par exemple, si l'un d'eux est au sport, l'autre peut amener un ami sans déranger le "colocataire". Ou bien un enfant peut se porter volontaire pour aller jouer dans le salon pendant que l'autre frère ou sœur a de la visite. D'autres fois, c'est l'inverse. Si vos enfants ont à peu près le même âge, ils peuvent avoir des amis communs. Il est alors possible d'aménager un joli coin salon commun où tous peuvent jouer ensemble.


Comme vous pouvez le constater, avec quelques astuces, vous pouvez aider vos enfants à avoir une belle chambre partagée. Surtout si les frères et sœurs ont un caractère et des intérêts similaires et que l'écart d'âge entre eux n'est pas trop important, rien ne s'oppose à une coexistence pacifique dans la chambre des enfants.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés